Description du projet

Seminario Mayor Los Sagrados Corazones

PASTO - COLOMBIE
Calle 18 No. 56-02, Torobajo – Pasto, Nariño, Colombia.

Contacter: M. Bernabé Echeverry, PSS, recteur – théologie dogmatique et liturgie. 

(57-2) 731-1456

semimayorpasto@hotmail.com

Seminario Mayor Los Sagrados Corazones De Pasto

BREF HISTORIQUE

En 1859, le Pape Pie IX a érigé le diocèse de Pasto par la bulle In Excelsa militantis Ecclesiae. Trois ans plus tard -en 1862-, Monseigneur José Elías Puyana, premier évêque de Pasto (1859-66), fonde la première institution diocésaine chargée de former ses futurs prêtres sous le nom de « Séminaire de Notre-Dame de la Conception ». Elle était provisoirement située dans le couvent de Saint-Augustin, mais confiée aux Pères Lazaristes (aujourd’hui Vincentiens), sous la responsabilité du Père José Ignacio de la Villota. Jusqu’alors, les séminaristes de ces terres du sud de la Colombie étaient formés dans les séminaires de Popayan ou de Quito.

En 1867, Monseigneur Juan Manuel García Tejada (1866-70), a établi l’école ecclésiastique, qui n’était pas seulement dédiée à la formation des futurs prêtres, mais aussi à l’instruction des indigènes, nommant le Père José Chicaiza comme recteur. Elle fonctionnait sur le terrain où se trouve aujourd’hui le siège de l’université de Nariño et, grâce aux diverses sciences qui y étaient enseignées et à la qualité de leurs professeurs, l’institution jouissait d’une bonne réputation dans tout le pays.

En 1872, Monseigneur Manuel Canuto Restrepo (1870-83), conformément aux exigences du Concile de Trente, a supprimé cette école parce qu’il la considérait comme inadaptée aux études ecclésiastiques et en 1873, il a commencé à fonder un Séminaire selon les directives conciliaires, sous la direction des Pères Lazaristes. Ces périodes turbulentes de l’histoire nationale ont obligé cette école à fonctionner par intermittence, jusqu’en 1877, date à laquelle elle a dû fermer ses portes en raison de l’expulsion des formateurs, conséquence des persécutions religieuses. C’est aux Pères de l’Oratoire de Saint Philippe Neri qu’il revient de rouvrir l’école en 1880.

En 1887, l’évêque Ignacio León Velasco (1883-92) décide d’unir le Collège de la Compagnie de Jésus au Séminaire, en confiant sa direction aux Pères Jésuites, en la personne du Père Luis Antonio Gamero. C’est à cette époque, plus précisément le 20 juin 1884, que Monseigneur Velasco bénit la première pierre du nouveau cloître, situé sur la Plaza Mayor de la ville de Pasto. Le nouveau bâtiment a commencé à être utilisé en 1892 et a été le siège du séminaire jusqu’en 1960. Le diocèse de Pasto et le séminaire ont connu et bénéficié du témoignage chrétien et du ministère pastoral de St. Ezequiel Moreno y Díaz (1895-1906). La Compagnie de Jésus était présente au séminaire jusqu’en 1925, à l’époque de l’évêque Antonio María Pueyo de Val (1917-30). La même année, le Petit Séminaire est créé, exclusivement pour les candidats au sacerdoce, les sièges du Petit et du Grand Séminaire étant occupés par le clergé diocésain. Le chanoine Jesús Enrique Calvo a repris le poste de recteur.

Pendant l’épiscopat de Monseigneur Hipólito Leopoldo Agudelo Prieto (1930-34), les candidats au ministère sacerdotal, après avoir terminé le Petit Séminaire, retournaient au Grand Séminaire de Popayán pour leurs études ecclésiastiques. Mais en 1936, à partir du 27 septembre, Monseigneur Diego María Gómez Tamayo (1934-47) obtient que la Congrégation des Pères Eudistes, en la personne du Père Marcos Evangelista Gelves, poursuive la formation du clergé de Pasto et la direction du Séminaire, lui donnant le nom de » Grand Séminaire des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie « , qu’il conserve jusqu’à ce jour. Les Pères Eudistes ont écrit l’histoire de cette institution pendant 75 ans.

En 1955, l’évêque Emilio Botero Gonzalez (1947-61) a béni la première pierre du bâtiment actuel du séminaire, situé dans le secteur Torobajo, à la périphérie de la ville. C’est à l’évêque auxiliaire, le futur cardinal José de Jesús Pimiento Rodríguez (1955-1959) que l’on doit l’impulsion des travaux, qui ont été conclus le 1er octobre 1960 et depuis lors, de manière ininterrompue, les séminaristes et les formateurs y vivent. De l’ancien bâtiment, il ne reste que les portes, à l’entrée du centre commercial Sebastián de Belalcázar. Arturo Salazar Mejía (1976-1995) a envoyé les séminaristes étudier la philosophie et la théologie à l’Université Mariale des Sœurs Franciscaines de Marie Immaculée. Une fois leurs cours terminés, les jeunes hommes sont retournés au Séminaire pour effectuer leur expérience communautaire dans le cloître.

En 2012, Monseigneur Enrique Prado Bolaños (1995-2020) a confié la direction du Séminaire à la Compagnie des Pères de Saint-Sulpice, nommant le Père Manuel Octavio Bautista López comme recteur, qui a rempli deux mandats consécutifs. A la suggestion du Conseil provincial, certains prêtres du diocèse de Pasto exercent avec les Sulpiciens la tâche pastorale de formateurs, mais sous les directives de la pédagogie sulpicienne. À partir de 2021, le père Bernabé de Jesús Echeverry sera le recteur et Monseigneur Juan Carlos Cárdenas Toro présidera le diocèse de Pasto à partir de fin 2020.

En février 2018, Monseigneur Orlando Olave Villanova a rejoint les séminaristes du diocèse de Tumaco à ce séminaire, qui ont commencé leur expérience propédeutique. En 2017, Monseigneur Prado Bolaños a érigé la Fondation universitaire catholique du Sud, en affectant une partie du bâtiment du Séminaire au fonctionnement de cette nouvelle œuvre diocésaine. À partir de juillet 2020, suivant les recommandations de la Ratio Fundamentalis pour la Colombie, une maison de campagne située dans la municipalité de Chachagüí (Nariño) a été destinée et adaptée pour accueillir les jeunes de l’année propédeutique, accompagnés par deux prêtres et un diacre temporaire à plein temps. A cette même date, Monseigneur José Saúl Grisales Grisales, dans la situation générée par le COVID-19, a envoyé ses séminaristes d’Ipiales, qui étaient formés au Grand Séminaire de Tulcán (Equateur), pour continuer leur processus au Grand Séminaire de Pasto ; cependant, de nombreux prêtres de ce Diocèse voisin avaient également été formés dans notre Séminaire pendant plusieurs décennies, jusqu’à environ l’année 2001.

Réseaux sociaux

Équipe de formation

Autres séminaires